La filière « Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable » nécessite, pour atteindre ses objectifs, le développement de pratiques interdisciplinaires :

  • Les connaissances, les outils et méthodes nécessaires à l’étude des sciences et techniques sont chaque jour plus divers, plus complexes, plus théoriques. Une bonne maîtrise des mathématiques, des sciences physiques et de la chimie, est aujourd’hui indispensable pour la pratique d’une activité dans le domaine de la technologie et de l’industrie. Ces outils ne doivent pas, de ce point de vue, être maîtrisés « séparément », mais dans le cadre même de l’étude conduite en technologie, au coeur des activités de modélisation et de simulation si présentes en technologie. Une interaction entre les disciplines apparaît de ce point de vue comme une condition pour la réussite de la filière.
  • La filière entend fédérer des apprentissages, des connaissances et des activités autour du concept de Développement Durable : de ce fait, une approche pertinente des travaux proposés aux élèves suppose que soient convoquées de nombreuses disciplines sur le même objet d’étude, pour permettre d’éclairer les dimensions inséparables du développement durable que sont les dimensions environnementales, sociales et économiques. De ce point de vue, l’éclairage du géographe et de l’historien par exemple sont indispensables pour donner à l’enseignement et à la filière toute sa consistance.
  • Prendre en compte la préoccupation du « développement durable » conduit aussi à questionner et critiquer une situation ou une solution, à mettre en évidence tant les aspects positifs que négatifs. Il s’agit alors d'envisager, à partir d'informations sélectionnées ou résultant d'un traitement, les bénéfices et préjudices potentiels d'une solution, tant du point de vue des générations actuelles qu'à venir. Une bonne maitrise de l’expression orale et écrite, de la capacité à débattre, argumenter et rédiger, est indispensable. Dans ce domaine aussi, l’intervention des professeurs de lettres et de philosophie doit être envisagée dans des pratiques nécessairement interdisciplinaires.
  • La filière entend permettre à tous les élèves qui la choisissent de se préparer à s’engager dans des parcours de formation supérieurs ambitieux, tout en accueillant des élèves qui peuvent avoir quelques difficultés, faiblesses ou réticences dans les domaines de l’enseignement général. L’enseignement de technologie proposé s’étend sur une durée significative qui doit ainsi permettre de donner du sens aux autres disciplines, et, ce faisant, d’aider les élèves à mieux s’y engager et à y réussir. Une pratique interdisciplinaire très développée apparaît, pour cette raison également, tout à fait opportune.


Télécharger les documents :